Germania : un projet architectural à l'esthétique antique

L'architecte nazi Albert Speer avait imaginé un projet titanesque pour Berlin : le projet Germania.


Cet aménagement urbain ambitieux devait magnifier le IIIÚme Reich, et le pouvoir de son chef, Hitler, comme on peut le voir sur la m
aquette d'ensemble de Germania, ci-contre, datant de 1939 et conservée au Deutsches Bundesarchiv.

 

Les structures architecturales imaginĂ©es par Speer sont monumentales et spectaculaires, destinĂ©es Ă  imposer le pouvoir du Reich et surtout, de son fĂŒhrer, Hitler.

 

Certains bùtiments ou aménagements ne sont pas sans rappeler certains monuments antiques romains.

 


Germania devait devenir la capitale du monde "Welthauptstadt", et faire mieux que Paris, Londres, ou New York.

 

Hitler voulait que dans le futur, Berlin ne puisse ĂȘtre comparĂ© qu'aux citĂ©s de l'ancienne Egypte, Babylone, ou bien sĂ»r, Rome.

 

Sur la maquette, trois structures principalement peuvent rappeler Rome (sans compter les colonnades, la place du peuple qui ressemble Ă  une agora grecque, les fontaines...)


- La Grande Halle


- L'avenue monumentale qui y conduit


- L'arc de triomphe

CONTACT

Pour obtenir des renseignements sur ce site, le projet ou le livre interactif, merci d'envoyer un mail Ă  la webmagistra de ce site, en cliquant ICI.

Maquette de l'exposition "Mythos Germania" Ă  Berlin en 2009.

L'arc de triomphe est le monument romain par excellence. A Rome, on peut encore voir les arcs de Septime SĂ©vĂšre, Titus ou Constantin.


Celui de Germania reprenait l'idée de victoire militaire et de puissance guerriÚre.

L'arc de triomphe

La grande avenue

La grande avenue, qui doit beaucoup Ă  celle des Champs-ElysĂ©es parisiens, mais devait ĂȘtre trois fois plus grande, rappelle aussi les axes des plans en damier des villes romaines, le cardo (nord-sud) et le decumanus (est-ouest), comme ici, sur le plan de PompĂ©i.

L'immense dĂŽme de la Halle du Peuple devait ĂȘtre plus grand que celle de la Basilique Saint-Pierre Ă  Rome.


Il rappelle la coupole du Panthéon romain, et devait, pareillement, comporter une ouverture pour laisser entrer la lumiÚre, et des caissons creux à l'intérieur.

Le dĂŽme

Création gratuite et facile

Créer un site Internet design

Au somment du dÎme devait culminer un aigle impérial allemand enserrant un globe terrestre. L'aigle, inspiré de l'aigle romain, devait symboliser la domination de l'Allemagne nazie, du IIIÚme Reich, sur le monde.

SynthÚse élaborée par Julie, Manon, Matthew, Sabrina et Basile